Les figures d’autorité dans le monachisme de la Corne de l’Afrique à la Méditerranée

L’autorité dans le monachisme oriental de l’Antiquité tardive et au Moyen Âge, question pourtant centrale, a été peu étudiée. Si un volume a été consacré aux personnes d’autorité dans le clergé régulier en Occident et en Orient (J.-F. Cottier, D.-O. Hurel et B.- M. Tock, Les personnes d’autorité en milieu régulier. Des origines de la vie régulière au XVIIIe  siècle, Saint-Étienne, 2012), les espaces éthiopien, nubien et égyptien n’ont pas été abordés. Dans le cadre de ce séminaire organisé conjointement par l’École française de Rome et le Pontificio Istituto Orientale, il s’agira de réfléchir à l’autorité, considérée par la sociologie depuis les travaux pionniers de Max Weber comme un pouvoir légitime suscitant la confiance et l’adhésion, et à son exercice pratique. Nous porterons notre attention sur les fonctions et les représentations des supérieurs de monastères, autant que sur les fondements et les modes d’exercice de cette autorité. La particularité de ce séminaire sera de concentrer les réflexions sur le monachisme en Afrique (Égypte, Nubie et Éthiopie) en interaction avec le monachisme byzantin et syriaque. Le séminaire constituera un espace de discussion pour mieux saisir l’autorité et son exercice pratique dans la vie monastique en Orient et ses rapports avec le saint et la sainteté.